· 

La nuit noire de l'ego – l'essor de l'Âme

La « nuit noire de l'âme » est une expression couramment utilisée pour désigner la phase culminante d'une crise existentielle, lorsque l'on se retrouve « entre deux » – plus exactement la personne que nous étions, mais pas encore quelqu'un de nouveau non plus. Ces mots sont toutefois plus qu'inexacts dans leur description ! En effet, ce qui souffre, meurt et se transforme durant cette période, c'est l'ego. Et tandis que notre ego est éprouvé, c'est en réalité la meilleure période pour l'essor de l'Âme. Dans cet article, nous verrons pourquoi il en est ainsi et comment mettre à profit cette période pour accélérer sa croissance spirituelle.

L'ego – un masque aux mille visages

L'ego est ce qui fait de nous des êtres individués, c'est notre personnalité, le personnage que nous jouons dans la grande pièce de la Création. Bien que certains courants de pensée affirment qu'il s'agit d'un fléau à éradiquer, il serait tout à fait impossible de fonctionner sainement sans cette composante essentielle de notre psyché, car alors nous ne serions que des coquilles vides. L'ego est ce qui nous différencie et nous rend unique. Il est programmé en partie par les événements de notre enfance et en partie par nos expériences des incarnations précédentes.

 

Comme il est rare, dans la société humaine moderne, de grandir entouré d'amour inconditionnel, notre personnalité-ego se construit le plus souvent autour des blessures que nous avons subi et des croyances souvent limitantes que nous avons intégré, et c'est cela qui le rend problématique. C'est cela aussi qui entraîne ses nombreuses transformations au fil des années, alors que notre être intérieur tend naturellement vers une réunification et une guérison émotionnelle. Les innombrables transformations de l'ego au cours du temps donnent l'impression de devenir quelqu'un de nouveau, de jouer un nouveau rôle, de porter un nouveau visage.

 

Chaque transformation de l'ego commence par une crise existentielle de magnitude variable. La plus connue est, sans doute, la crise d'adolescence qui se traduit par un élan de distanciation et d'émancipation des figures parentales. Au cours d'une telle crise, certaines blessures peuvent être réactivées et guéries et certaines croyances peuvent être déracinées. Lorsque cela arrive, tout un pan de notre personnalité s'effondre, ce qui nous conduit à la phase d'« entre-deux », la nuit noire de l'âme. Il se rait donc plus juste de l'appeler « la nuit noire de l'ego », car c'est bien notre personnage qui subit un changement profond.

 

L'Âme – notre essence

A la différence de l'ego qui n'est qu'un masque en perpétuel changement, l'Âme est immuable. C'est notre essence, c'est qui nous sommes vraiment. Si vous n'êtes pas à l'aise avec le terme « âme » qui, pour certains peut avoir une connotation un peu trop religieuse, remplacez ce mot par « Conscience », car c'est essentiellement ce dont il s'agit.

 

Beaucoup de personnes traversant une crise existentielle redécouvrent malgré elles cette réalité profonde. Au milieu du tumulte, du chagrin, de la peur, elles accèdent contre toute attente à un niveau méconnu de calme, de paix et de confiance profonde en soi et en la vie. C'est comme si tout à coup il y avait deux « moi » à l'intérieur : l'un agité et en proie à des pensées et à des émotions difficiles et l'autre totalement dépourvu de peur et perpétuellement serein et comblé. Lorsque vous accédez à ce niveau de perception, vous avez une chance inespérée de puiser dans les ressources de votre Âme pour croître spirituellement et accompagner de manière optimale la transformation de l'ego.

 

L'essor de l'Âme

Qui n'aimerait pas goûter à la sérénité chaque jour ? Qui n'aimerait pas se sentir stable émotionnellement, calme et comblé ? Lorsque vous traversez une crise existentielle qui fissure votre ego suffisamment pour que vous puissiez entrevoir la lumière de l'Âme, vous tenez cette chance. Non seulement la chance d'en profiter durant la crise elle-même, mais aussi de perpétuer cette réalité au-delà, et voici comment :

 

-reconnectez-vous à votre essence : dès lors que vous vous êtes rendu compte de la présence de ce deuxième « moi » (de l'Âme) en vous, portez-y votre attention aussi souvent que vous le pouvez au cours de la journée. Prenez des moments de pause, de contemplation silencieuse de la pièce où vous vous trouvez, du paysage derrière votre fenêtre, de la nature qui vous entoure lors de vos promenades, et simplement ressentez le rayonnement apaisant et rassurant de votre Âme toujours paisible, toujours contentée, toujours confiante. Ce faisant, vous allez déplacer votre centre de perception depuis les fondements chancelants de l'ego vers le roc solide de la Conscience.

-laissez-la s'exprimer à travers vous : je conseille souvent aux personnes traversant une crise existentielle de trouver une activité ressource. L'idée n'est pas de chercher à simplement vous distraire en fuyant vos émotions et ressentis, mais bien au contraire, d'aller davantage à l'intérieur de vous-même, jusqu'à cette strate profonde qu'est votre essence. Laissez l'Âme que vous êtes s'exprimer et rayonner. L'une des façons les plus simples pour ce faire est d'adopter une activité dans laquelle vos plus belles qualités se révèlent naturellement et où vous vous sentez profondément reliés à vous-même. Ce peut être la méditation, le yoga, le dessin, un sport particulier, l'écriture etc...Vous saurez que c'est votre activité parce qu'à chaque fois que vous vous y adonnerez, vous vous sentirez profondément et durablement en paix et épanoui, et ce quelles que soient les circonstances de votre vie sur le moment.

 

-parlez-lui : ce conseil peut paraître saugrenu à certains, mais je vous assure que parler à votre Âme, lui demander conseil sur la direction à suivre, peut faire toute la différence lorsque vous vous trouvez dans l'« entre-deux », la période d'une crise existentielle la plus synonyme d'incertitude et de flou. Personne ne vous connaît aussi bien que vous-même, et personne n'a meilleure vue d'ensemble de votre voyage sur Terre que votre Âme, c'est pourquoi vous pouvez lui faire confiance. Dans vos moments de contemplation, adressez-lui une requête venant du cœur et ouvrez-vous à sa réponse qui viendra toujours que ce soit sous forme de savoir intuitif immédiat, de synchronicités ou encore par le biais des personnes de votre entourage. « Qu'attends-tu de moi à présent ? » « Que suis-je censé faire de ma vie maintenant ? » sont les types de questions que vous pourriez vouloir lui poser.

 

Il se peut qu'à certains moments de votre transformation la réponse pourrait être « Repose-toi, prends le temps et récupère ». Si tel est le cas, je vous encourage à suivre ce conseil à la lettre. Si l'Âme vous l'enjoint, c'est que vous pouvez vous le permettre, et vos inquiétudes matérielles liées à cette pause temporaire trouveront leur résolution d'une manière ou d'une autre. Quelquefois la réponse pourrait être « Lis ce livre, étudie un peu plus tel sujet ». Là aussi, il pourrait s'agit d'une étape essentielle de votre transformation même si votre ego voit cela comme une perte de temps. Faites confiance à vos ressentis intuitifs.

 

Le plus important lorsqu'on traverse une crise existentielle, c'est de ne pas résister. Dès que vous sentez que les choses ne fonctionnent plus à l'ancienne et que toute votre énergie et votre motivation commencent à se replier vers l'intérieur, allez-y à fond, aussi profondément que vous pouvez descendre en vous-même. Comme le dit le proverbe, « the only way out is in » (la seule façon d'en sortir c'est d'aller à l'intérieur).

 

Vous avez aimé cet article ? Me remercier :