· 

Osez prendre la pause qui s'impose

 

Bonjour à vous, les sophronautes ! Nous sommes nombreux en ce moment à traverser une étape particulière de notre vie où il semble qu'une situation ou un domaine précis de notre existence soient mis en pause. Si on lutte contre cela, on va générer beaucoup de souffrance et de frustration, mais si on l'accepte, on pourra profiter pleinement des bienfaits que ce temps d'arrêt souhaite nous offrir. Dans cet article, je vous propose de voir en quoi cette pause peut être bénéfique pour vous et comment vous laisser aller à ce cadeau.

La pause fait partie du voyage

Si vous observez de près votre vie, vous verrez que vous traversez régulièrement des temps d'action et des temps de repos. Cela peut arriver au cours de la même journée, comme sur une période de plusieurs semaines, mois et même années. Au cours de la même journée on va parler d'un break. Tous les quelques mois on va parler de vacances et de congés. Toutes les quelques années on parle de transformation intérieure. D'une façon ou d'une autre, la pause fait partie essentielle de notre voyage en tant qu'être humain, car elle nous permet de prendre du recul, de nous ressourcer, de nous transformer et de repartir du bon pied.

 

Acceptez ce temps qui est vôtre

Pourtant certains pauses sont parfois plus difficiles à prendre que d'autres ! Une personne qui quitte son travail parce qu'il ne lui correspond plus a besoin de temps pour se retrouver, car elle vit une transformation intérieure. C'est précisément parce qu'elle n'est plus la même personne qu'avant que son travail ne résonne plus avec ses désirs. Toutefois, cela prend du temps de se transformer, et avant de devenir un nouveau « moi », chacun expérimentera cette période inconfortable où le « moi » passé n'existe plus et le « moi » nouveau n'a pas encore émergé. En ce sens, la pause peut s'apparenter à une période d'incubation. Tout comme une femme enceinte attend passivement son enfant, tout comme la chrysalide semble immobile à l'extérieur, votre vie peut sembler stagner à la surface, mais si vous êtes totalement honnête envers vous-mêmes, vous verrez qu'à l'intérieur de vous tout bouillonne et la transformation bât son plein.

 

 

La vie vous soutient

Quelle que soit l'ampleur de la transformation, vous observerez toujours que la vie vous soutient. Un bébé est nourri par le corps de sa mère, une chrysalide protège la chenille qui se liquéfie pour devenir papillon, et vous aurez, vous aussi, accès à des ressources qui vont vous aider à rester passif le temps de la transformation. Si vous craignez qu'en prenant la pause votre situation matérielle ne s'aggrave, faites la liste des basiques dont vous disposez en ce moment : avez-vous de quoi manger tous les jours, où loger, de quoi vous vêtir ? Si c'est le cas, alors vous avez tout ce dont vous avez besoin pour vivre ce temps d'arrêt et vous consacrer à votre transformation intérieure. Acceptez le soutien de la vie et cessez de culpabiliser, peu importe les sources apparentes dont proviennent ces bienfaits. L'abondance de la vie passe par de nombreuses voies qui n'impliquent pas de générer un salaire.

 

 

Un blocage révélateur

Parfois une situation qui bloque nous invite à nous arrêter pour mieux regarder au fond de nous et provoquer une transformation. Un conflit de voisinage peut nous renvoyer à notre manque d'affirmation de soi et nous apprendre à mieux énoncer nos besoins et les assumer sans crainte face aux autres. Des projets avortés ou retardés peuvent nous donner du temps de nous interroger sur la direction que nous voulons réellement prendre dans la vie. Si une situation stagne dans votre vie, regardez-la de près : à quelle partie de vous-même vous renvoie-t-elle et quelles leçons allez-vous en tirer ?

 

Vous avez aimé cet article ? Me remercier :