· 

Comment démasquer les manipulateurs

 

Nous, les humains, sommes des êtres profondément sociaux, et notre vie est indissociable de toutes les relations que nous nouons au quotidien. Nos relations nous permettent de grandir et de nous épanouir à travers le partage, les échanges, l'inspiration et l'énergie d'amour qu'elles véhiculent. Mais toutes les relations ne sont pas bonnes à entretenir pour autant. En effet, certaines personnes préfèrent les transactions à sens unique et sont déterminées à prendre plutôt qu'à partager – les manipulateurs. Dans cet article nous allons voir comment les démasquer et s'en protéger.

 

Il y a manipulateur et manipulateur

Avant tout, il faut savoir que nous sommes tous enclins, dans une certaine mesure, à recourir à de la manipulation dans nos échanges. C'est le cas d'un enfant qui vous fait les yeux doux pour que vous lui offriez ce jouet qui lui a plu dans la vitrine d'une boutique. C'est le cas aussi d'une jeune femme qui craint tellement de perdre son partenaire, qu'elle s'abaisse au chantage affectif. Si vous remarquez que vous-même avez tendance à agir ainsi de temps à autre, ne culpabilisez pas (cela ne servirait à rien), mais plutôt tirez-en vos propres conclusions et trouvez une autre façon d'interagir qui vous satisfait davantage. Ici nous ne parlerons pas de cette « moyenne » de gens occasionnellement manipulateurs, mais de manipulateurs professionnels, c'est-à-dire de personnes dont c'est le mode de fonctionnement principal.

 

Un manipulateur par nature perçoit les personnes qui l'entourent comme des moyens de parvenir à ses fins. « Qui vais-je pouvoir manipuler aujourd'hui pour obtenir ce dont j'ai besoin ? » est une question qui motive ses agissements. Si nous, le commun des mortels, avons l'habitude de nous débrouiller par nous-mêmes, de simplement demander de l'aide ou de patienter jusqu'à pouvoir décrocher une opportunité, un manipulateur estime que c'est aux autres de s'occuper de sa besogne à sa place, et il y excelle tellement que les personnes exécutent joyeusement sa volonté sans même s'apercevoir qu'on se sert d'elles.

 

Reconnaître sa stratégie

Pour parvenir à ses fins, un manipulateur a une stratégie bien rodée qu'il a éprouvée tellement de fois, qu'elle est devenue une seconde nature. Cette stratégie se décompose en quatre étapes que voici :

 

Phase de séduction – à cette étape il s'agit d'initier le contact avec sa cible et quoi de plus simple pour rentrer dans les bonnes grâces de quelqu'un et pour susciter sa sympathie que de le flatter. La flatterie fonctionnera avec la majorité des personnes parce que nous sommes presque tous porteurs de blessures émotionnelles d'abandon, de rejet, d'injustice, de trahison et d'humiliation. Entendre quelqu'un vanter nos mérites (personnelles, professionnelles, relationnelles ou nos atouts physiques) crée l'illusion qu'enfin quelqu'un nous reconnaît à notre juste valeur. Pour un temps cela apaise la douleur de la blessure en nous et nous fait baisser notre garde.

 

Créer un besoin – c'est alors que le manipulateur passe à l'étape suivante. Une fois le contact établi, il s'agit de consolider son influence sur sa cible. Généralement, cela consiste à lui faire croire qu'il y a en elle un besoin que le manipulateur est le seul à pouvoir combler (ce besoin peut être imaginaire ou bien réel). « Laisse-moi t'aider », nous dit-il. Déjà séduits par la flatterie de départ, nous ne pouvons nous empêcher de le trouver sympathique et avenant. Quelle gentillesse de sa part de vouloir nous soutenir ainsi! (Il existe aussi un autre type de manipulateurs plus rare dont nous ne parlerons pas ici, qui va feindre d'être une victime et tenter de vous convaincre que vous êtes le seul à pouvoir l'aider).

 

Asseoir le contrôle – dès que la cible a mordu à l'hameçon, le tour est joué. A présent le manipulateur peut asseoir son contrôle sur elle. Puisqu'il l'a convaincue qu'il est le seul à pouvoir l'aider, il peut contrôler quand et comment il va dispenser son aide, et naturellement, dans ce type d'échange rien ne sera laissé au hasard. Tantôt en dispensant son aide tantôt en cessant de le faire, le manipulateur va créer l'illusion de dépendance totale de sa victime de son bon vouloir.

 

Tirer profit – et c'est enfin là que le véritable enjeu du manipulateur pourra être révélé et atteint. S'il a abordé sa cible en premier lieu, c'est parce qu'il a perçu chez elle une ressource (matérielle, affective etc.) qu'il convoite, et à présent qu'elle dépend totalement de lui, c'est l'heure de la moisson. Il ne manquera pas de rappeler « tout ce qu'il a fait pour nous », et qu'à présent il est temps de rendre des comptes. Et si sa victime résiste, il n'hésitera pas à user de la culpabilisation, de l'agressivité ou encore du silence radio pour jouer sur le manque. Si on est suffisamment lucide pour regarder en arrière, on se rendra compte à ce stade que la personne ne nous a jamais donné que des miettes tout en nous exploitant au maximum et tout en nous faisant vivre un enfer émotionnel. Nous aider n'a jamais été dans ses plans. Tout ce qu'elle voulait c'est s'emparer de quelque chose qui nous appartient ou de nous faire faire une de ses sales besognes à sa place.

 

J'ai eu le plaisir de connaître une jeune femme, talentueuse musicienne, qui se faisait exploiter par son producteur. Il l'a "découverte" lors d'un événement mondain, a tout de suite vanté ses talents et lui a proposé de travailler ensemble. Trouver un producteur de renom est tout ce dont une future star pourrait rêver, aussi il était difficile de refuser son offre. Mais une fois la collaboration entamée, il s'est révélé exigeant, lui a demandé de changer de style, ne l'assistait que lorsqu'elle allait dans son sens et prétextait être indisponible lorsqu'elle souhaitait créer de la musique qui lui tenait réellement à coeur. Quand cette jeune femme s'est rebellée, il l'a humiliée disant que sa musique n'était pas suffisamment populaire et qu'il fallait faire ce qui était vendeur. Il était devenu très clair alors qu'elle n'était qu'une "vache à lait" pour lui et qu'il n'avait jamais eu l'intention de l'aider à révéler son véritable talent musical au public.

 

L'un des traits distinctifs d'un lien de manipulation est l'emprise. On a l'impression que le manipulateur est notre sauveur, qu'il détient la solution à nos problèmes, qu'il est le seul à pouvoir nous « sortir de là » et que nous n'avons pas le contrôle.

 

« Non merci »

La seule façon de se prémunir de ce type de mésaventure, est d'apprendre à reconnaître le manipulateur à sa stratégie. Il utilisera toujours les quatre étapes que nous venons de voir. Je vous encourage à toujours être vigilants lorsque quelqu'un vous approche à coups de compliments à outrance. Si vous n'êtes pas certains de la sincérité de ses intentions, voyez s'il tente de créer en vous un besoin et de s'imposer en tant que « solution ». Si tel est le cas, simplement déclinez l'invitation. Un laconique « Non merci » conviendra très bien. Si on vous aborde par le biais d'un e-mail ou message, c'est encore plus simple : il vous suffit de ne pas y répondre ! Ne vous préoccupez pas à ce que votre silence fasse « malpoli ». Il s'agit de vous protéger et d'éviter de tendre la perche à une personne toxique.

 

De façon générale, si vous pouvez éviter le dialogue, le silence est la meilleure attitude à adopter. Si vous êtes forcés de parler avec la personne et qu'un « Non merci » ne lui suffit pas (et en général ce sera le cas, car un manipulateur veut quelque chose de vous et pas question pour lui de vous laisser filer), coupez tout contact, bloquez la personne sur les réseaux, changez d'adresse e-mail ou simplement laissez ses messages sans réponse peu importe si elle essaie de revenir à la charge. Enfin, si vous n'êtes pas du genre à rester coi devant quelqu'un qui tente de vous manipuler, vous trouverez dans ma vidéo « 5 personnalités toxiques à éviter à tout prix » quelques exemples de dialogue assertif pour contrer efficacement leur manipulation verbale.

 

Devenir plus fort

J'ai découvert par expérience que la guérison des blessures de l'enfant intérieur aidait énormément à faire la part des choses dans ses relations, à démasquer les manipulateurs et à les tenir en respect. Comme je l'ai dit plus haut, le manipulateur s'agrippe à sa victime grâce aux blessures d'enfant intérieur que celle-ci porte en elle, en offrant une illusion momentanée d'apaiser la douleur et de combler le manque. Lorsqu'une blessure est guérie, il n'y a plus de prise exploitable.

 

En effet, un enfant intérieur guéri des blessures de rejet, d'abandon et d'humiliation, par exemple, est beaucoup moins sensible à la flatterie et aux compliments de façon générale. Il connaît sa propre valeur et si quelqu'un lui vante ses mérites, il ne s'agit pas pour lui d'un scoop, aussi, il aura moins tendance à baisser sa garde face aux manipulateurs. De plus, un enfant intérieur guéri peut compter sur son moi adulte pour le soutenir, aussi il ne cherche pas d'aide à l'extérieur, c'est pourquoi un manipulateur aura beaucoup de mal à susciter chez lui un besoin qu'il pourra ensuite exploiter. Résistant à ces deux étapes, il est naturel, qu'un enfant intérieur guéri ne pourra être contrôlé par ce type d'individu.

 

Vous avez aimé cet article ? Me remercier :