L'art de s'épanouir en automne

 

Bonjour à vous, mes chers sophronautes ! Comment vivez-vous l'arrivée de l'automne ? Je sais que certains d'entre-vous avez le blues à l'arrivée de la saison froide, et moi-même j'y suis sujette depuis de nombreuses années. Habituellement, j'ai mes petits trucs et astuces pour ne pas perdre le moral, mais cette année j'ai ressenti le besoin de m'immerger pleinement dans les énergies de l'automne et j'ai découvert que je pouvais aussi puiser ma force en elles.

 

L'automne est une saison parfois mal-aimée. Synonyme de nuits plus longues, de froid, de silence et de la nature mourante, elle ne nous inspire pas vraiment l'optimisme. Mais c'est aussi le moment idéal pour prendre soin de soi... différemment. Si le printemps et l'été nous poussent à nous investir dans le monde extérieur, à être actifs, à explorer et à entreprendre, l'automne et l'hiver nous invitent à l'introspection. Le calme, le silence et les nuits qui s'allongent sont à l'image des profondeurs de notre monde intérieur.

 

C'est la saison des créatifs, des sensibles, des rêveurs et des introvertis. Et même si tous ces qualificatifs ne vous décrivent pas vraiment, chacun de nous a en lui cette part tendre qui a besoin qu'on s'occupe d'elle et qu'on la nourrisse de temps en temps.

 

Je soupçonne que la tristesse et la mélancolie que certains ressentent n'est pas le simple fruit d'un déséquilibre chimique dû au manque de lumière, mais qu'elle remonte des profondeurs de notre être inconscient une fois qui la fièvre estivale est passée et qu'il n'y a plus grand chose pour nous distraire de nos démons intérieurs. C'est un peu comme si l'automne, par son côté calme et silencieux, nous obligeait à nous pencher sur nous-mêmes, à ressentir profondément les parties en nous qui souffrent et à en prendre soin. Alors pourquoi ne pas utiliser ces énergies introspectives à leur plein potentiel pour réfléchir sur vous-même, vous recentrer, méditer, ressentir, simplement savourer le silence ou encore exprimer votre être profond à travers l'écriture thérapeutique ou le dessin ?

 

Des idées pour méditer, ressentir, savourer le silence

-Faites une marche dans la nature le matin au lever du soleil et ressentez pleinement les énergies de la nature autour de vous et ce qu'elles éveillent en vous. Accueillez vos émotions, même si elles tendent vers la mélancolie. Vous avez le droit de ressentir cela sans que ce ne soit un problème.

-Accordez-vous régulièrement des pauses où vous ne faites rien de spécial. Simplement, posez-vous au calme et écoutez le silence en vous et autour de vous.

 

-Plongez-vous dans votre monde intérieur en méditant ou en vous relaxant. Vous pouvez méditer spontanément ou bien utiliser un enregistrement audio guidé, comme, par exemple, la «Méditation de pleine conscience» disponible gratuitement sur ma chaîne YouTube. Vous trouverez également de nombreuses séances de sophrologie à thème dans ma boutique.

 

Des idées pour l'introspection, la réflexion, la créativité

-L'écriture est un puissant outil pour mettre en mots vos ressentis intérieurs. Elle stimule le processus de réflexion et d'introspection. N'hésitez donc pas à vous offrir régulièrement des moments en tête-à-tête avec vous-même pour noter dans un cahier vos états d'âme du moment. Si vous avez besoin d'un coup de pouce, vous trouverez de nombreuses idées d'exercices d'écriture dans mon dernier e-book «Mon petit cahier d'écriture thérapeutique».

-Le mandala, quand à lui, est un très bel outil pour stimuler votre fibre créative et intuitive. Plus qu'un simple coloriage, il vous connecte étroitement à votre monde intérieur, en particulier vos émotions. Si vous n'avez jamais tenté l'expérience, essayez mon cahier interactif gratuit «Je médite avec le mandala» à télécharger sur mon site.

 

Vous avez aimé cet article ? Me remercier :