L'art de se parler à soi-même

 

Que nous en ayons conscience ou non, lorsque nous sommes éveillés, notre mental est en activité presque constante, et quand nous ne discutons pas avec les autres, nous continuons à parler à nous-mêmes. Quand nos pensées sont profondément négatives et agitées, il est toujours bon de décrocher du mental avec une méditation salutaire ou avec une séance de sophrologie. La solution complémentaire consiste à apprendre l'art de se parler à soi-même pour tirer parti de nos dialogues intérieurs.

 

Quelle histoire racontez-vous ?

Chaque jour, les mots que vous utilisez à la voix haute ou mentalement racontent une histoire très spécifique, la vôtre. Quelle histoire racontez-vous ? Est-ce l'histoire d'une personne épanouie ou bien d'une personne victime des circonstances ? Ce que vous vous dites chaque jour est crucial, car cela détermine directement votre personnalité, votre degré de succès dans vos entreprises ainsi que la santé de vos relations. Vous n'êtes pas obligés de vous sentir constamment heureux pour être épanouis, cela requiert seulement de l'acceptation de vos conditions actuelles et l'ouverture à de nouvelles opportunités. Ainsi toute situation qui vous bloque peut être envisagée sous des angles très différents, car chaque circonstance renferme simultanément en elle certains avantages et désavantages. Lequel de ces deux-là avez-vous tendance à souligner le plus dans l'histoire que vous vous répétez chaque jour ?

 

Réécrivez votre histoire

Il existe une technique puissante qui permet de changer de regard sur son passé, sur soi-même, ainsi que sur toute circonstance qui nous perturbe, et qui consiste à réécrire son histoire. Il s'agit ici de voir les désavantages et les avantages de chaque situation et de choisir de se concentrer sur les derniers. Voici un exemple de comment cela fonctionne :

 

-Mettez par écrit l'histoire que vous avez tendance à vous raconter

 « Je n'ai vraiment pas de chance dans ma carrière, personne ne reconnaît la valeur de mon travail ».

 

-Ensuite décrivez la situation objectivement (que s'était-il passé dans les faits ?)

 « Je m'ennuie dans mon travail et souhaite évoluer. J'attendais ma promotion avec impatience, mais le poste que je convoitais a été offert à un autre collègue ».

 

-A présent réécrivez cette histoire de sorte à envisager le côté avantageux de votre ennui au travail

 « Je sais que j'ai fait mon temps sur ce poste, du coup je me sens d'autant plus motivé(e) à évoluer et ouvert(e) à toutes les nouvelles opportunités qui se présentent à moi ».

 

Maintenant relisez la première et la dernière phrase que vous avez notées. Pouvez-vous sentir la différence dans votre état intérieur lorsque vous les prononcez alternativement ? A votre avis, lequel de ces deux discours vous mènera à la réussite ?

 

Essayons encore avec une histoire issue cette fois de votre passé !

 

L'histoire que je me raconte : « Je ne pardonnerai jamais à mes parents ce qu'ils m'ont fait dans mon enfance, j'en souffre encore terriblement »

→ Les faits objectifs : « J'ai subi des violences dans mon enfance de la part de mes parents »

→ L'histoire réécrite : « Mon enfance difficile m'a permis de devenir la personne que je suis aujourd'hui et d'être plus à l'écoute des autres et de moi-même ».

 

Lorsque vous réécrivez votre histoire, il ne s'agit pas de nier la situation, ni de vous voiler la face en tentant d'enjoliver les circonstances, mais de voir la situation sous un autre angle, plus positif, afin d'envisager le potentiel qu'elle renferme.

 

Vous avez aimé cet article ? Me remercier :