Vivre la pleine conscience au quotidien

 

Bonjour à vous, mes chers sophronautes ! Vous avez très certainement entendu parler de la pleine conscience, cette nouvelle tendance dans le développement personnel popularisée par les auteurs tels que Christophe André ou encore Thich Nhat Hanh. S'agit-in d'une technique de plus qu'on remet au placard sitôt essayé, ou peut-on vraiment apprendre à vivre en pleine conscience au quotidien et quels en sont les bienfaits et les conséquences dans notre vie ?

 

 

1. Démystifions le concept

Non, la pleine conscience n'est pas une pratique réservée aux moines, aux grands méditants ni aux personnes dites spirituelles. Ce n'est même pas une pratique au sens propre, c'est une façon d'être, de vivre et de se vivre. En ce sens, la pleine conscience s'adresse à tous. Elle consiste tout simplement dans le fait d'être présent à ce qu'on fait, à ce qui se passe en soi et autour de soi à chaque instant. C'est un état de conscience caractérisé par la clarté mentale, non pollué par les préoccupations, les interprétations et les suppositions.

 

 

2. État de transe

La plupart d'entre-nous n'avons pas intégré l'habitude d'être présents. Nous passons nos journées pris dans l'engrenage de nos pensées qui tournent en boucle, et sitôt une préoccupation résolue, il semble que nous ayons besoin d'en trouver une nouvelle, tel un os à ronger à jeter à notre mental. Toutes ces préoccupations n'ont souvent aucun rapport avec le présent, mais concernent un moment qui arrivera peut-être dans dix minutes, dans une heure, dans deux jours, dans un mois, ou qui peut-être n'arrivera jamais, quand ce n'est pas le passé désormais révolu qui nous hante. Mais pendant que nous sommes plongés dans le passé ou dans le futur, nous ne pouvons pas être en même temps présents et pleinement conscients de ce qui se passe maintenant, devant nos yeux. Nous sommes en état de transe ! Comme lorsque nous conduisons une voiture tout en pensant aux soucis au travail, et nous arrivons à la maison sans nous souvenir du chemin parcouru.

 

 

3. Se réapproprier sa conscience

Lorsque nous vivons en état de transe, ce fonctionnement génère des regrets liés au passé, des angoisses du futur et tous les états émotionnels désagréables qui se déclinent à partir de ceux-ci. Mais le plus important est que nous passons alors à côté du seul moment de notre vie qui ait de la valeur – maintenant ! C'est l'unique moment sur lequel nous avons prise et où nous pouvons faire des choix, accomplir des actions et changer notre vie favorablement, peu importe notre passé ou notre futur probable. Oui, nos usages sociaux et notre éducation nous ont conditionné à vivre en transe, et ce n'est pas un hasard : il est plus facile de manipuler une personne en transe qu'une personne consciente, que ce soit au niveau individuel ou à l'échelle de tout un pays. Cependant, à chaque instant qui passe, le choix de nous réapproprier notre conscience nous revient.

 

 

4. Réaction vs Choix

L'état de transe fait appel à nos réflexes conditionnés tels que combat ou fuite devant un danger perçu : si on m'attaque, je riposte ou bien je fuis. La pleine conscience, elle, permet des choix conscients. Devant une insulte, par exemple, nous pouvons réaliser que les paroles des autres ne changent rien à qui nous sommes au fond. Ce n'est pas parce qu'une personne nous traite de « bête » que ça nous rend plus bête. Ce n'est que son opinion, et rien ne dit que cette opinion soit juste ou absolument vraie ou encore qu'elle ait un quelconque impact sur notre personnalité. Nous nous rendons alors compte que nous ne sommes pas réellement en danger, car une insulte ne menace pas notre intégrité. Alors au lieu de gaspiller notre énergie à riposter ou à fuir, nous pouvons choisir de nous exprimer et de tranquillement revenir à nos affaires.

 

 

Plus vous recherchez la pleine conscience, et moins vous devenez influençable, donc plus vous gagnez de maîtrise sur votre vie. Oui, vous ne pouvez pas changer le passé ni prédire le futur, mais le présent, en revanche, vous offre un super-pouvoir, celui de choisir par vous-même ! Et ce sont alors vos choix conscients qui vont déterminer ce que sera votre instant d'après. Par exemple, si vous rentrez du travail et que votre conjoint vous « cherche la petite bête », le comportement que vous choisirez face à son attitude déterminera si vous allez ou non passer une bonne soirée malgré tout.

 

 

5. Vivre la pleine conscience

La pleine conscience se décline en plusieurs facettes, car il y a tellement de choses dont nous pouvons être conscients dans la vie.

 

 

La pleine conscience des sens consiste à accueillir les sensations en provenance des organes des sens correspondants à la vue, à l'ouïe, au goût, au toucher et à l'odorat. Pratiquez-la en dégustant un repas, en vous adonnant à une activité physique ou en vous endormant le soir.

 

 

La pleine conscience des pensées consiste à observer ses pensées de près, à repérer les pensées automatiques ou délibérées, les préjugés hérités ou inspirations personnelles, ou encore à mettre le mental en pause pour un instant. Entraînez-vous pendant une dispute, dans les transports ou au cours d'une conversation.

 

 

La pleine conscience des émotions consiste à identifier ce qu'on ressent, à accepter ce qu'on ressent puis à se laisser ressentir ce qu'on ressent. Vous pouvez essayer à tout moment de la journée, dès qu'une émotion se présente.

 

 

Vous avez aimé cet article? Me soutenir: