5 signes qui trahissent une relation toxique

 

Bonjour à vous, mes chers sophronautes ! Avez-vous déjà eu affaire à des relations toxiques qui vous donnent envie de prendre vos jambes à votre cou et à tracer votre route loin des personnes concernées ? Il y a de grandes chances que oui. Cependant, quelquefois nous pouvons être tellement fascinés par le personnage que l'autre joue, que nous ne nous rendons pas compte de suite que la relation draine notre force vitale et ne nous apporte rien en retour. Dans cet article, je vous propose donc d'apprendre les cinq signes les plus courants qui trahissent les relations toxiques, pour ne plus tomber dans ce piège.

 

La parfaite combinaison :

Lorsque nous tissons des relations, nous nous sentons inconsciemment attirés vers les personnes qui nous ressemblent, ainsi que vers les personnes qui nous complètent. Ceci est vrai non seulement pour les traits de caractère positifs, mais également pour nos blessures. Ainsi, par exemple, si l'on porte en soi une blessure de l'abandon, on pourrait attirer un partenaire distant ou peu expressif affectivement, dont l'attitude pourrait nous faire nous sentir abandonnés par moments. Ceci est généralement le cas dans toutes les relations. Cependant, si une blessure devient le socle de la relation et que son expression domine dans les échanges, alors on peut parler de relation toxique. Une telle relation est soit défavorable aux deux partenaires, soit elle ne profite qu'à l'un des deux partenaires.

 

Signe n°1 : « Je dois changer pour satisfaire l'autre »

Lorsqu'on est en relation amicale, amoureuse ou même familiale, il est normal que chacun doive faire quelques concessions pour s'adapter à l'autre et parvenir à un compromis qui satisfasse toutes les parties concernées. Toutefois, si une personne vous désavoue tel que vous êtes et vous demande de changer entièrement pour coller à un fantasme qu'elle entretient à votre sujet, alors cette relation est toxique. Aucun amour, aucune amitié, aucune relation familiale authentique ne devrait passer avant l'expression de votre précieuse personne. Bien au contraire, toutes ces relations, dans leur expression authentique, se nouent justement parce que l'autre vous apprécie pour qui vous êtes et non malgré cela. Si une personne affirme vouloir vous fréquenter à condition que vous changiez votre physique, votre style vestimentaire, votre orientation sexuelle ou encore vos convictions personnelles, fuyez !

 

Signe n°2 : « Quoi que je fasse, ce n'est jamais assez »

Vous adorez votre partenaire, votre ami, un membre de votre famille, et vous êtes toujours aux petits soins pour satisfaire le moindre de leurs désirs. Le hic, c'est qu'ils ne semblent pas reconnaissants pour le moins du monde pour vos efforts. Pire : plus vous en faites pour eux, moins ils semblent satisfaits. Quoi que vous fassiez, ce n'est jamais assez, et ils trouvent toujours quelque chose à redire. Vous conviendrez qu'une telle situation est épuisante, frustrante et auto-dévalorisante. Cessez de courir après un idéal inatteignable et tournez-vous vers les personnes qui sauront apprécier vos attentions à leur juste valeur.

 

Signe n°3 : « Mes besoins ne sont pas pris en compte »

Lorsque nous nouons une nouvelle relation, nous sommes tellement ravis de cette rencontre, que nous avons tendance à mettre de côté certains aspects de notre vie dont nous avons pourtant besoin pour notre équilibre et épanouissement personnel. Nous pouvons ainsi temporairement renoncer à nos autres relations pour mieux profiter de la nouvelle rencontre ou encore mettre en pause nos loisirs personnels. Généralement, cette phase ne dure pas et chacun retrouve ses amis et passe-temps habituels au sein d'un nouvel équilibre qui tient compte de la relation qui est née. Si jamais vous vous apercevez que votre nouveau partenaire ou ami s'oppose à ce « retour à la normale » et souhaite poursuivre la relation à condition que vous renonciez définitivement à votre vie d'avant, attention ! De même, si vous êtes toujours celui qui réconforte, soutient et aide, mais que lorsque c'est vous qui avez besoin d'aide, il n'y a plus personne, cela devrait vous alarmer. Aucune relation ne mérite que vous mettiez vos besoins et votre bien-être personnel en sourdine, ni que vous soyez le seul à donner. S'adapter à l'autre, oui. Se sacrifier pour lui, non !

 

Signe n°4 : « Je suis systématiquement tenu(e) pour coupable des malheurs de l'autre »

Dans certaines relations toxiques l'un peut essayer de faire porter à l'autre la responsabilité de ses propres choix : tel un père qui en veut à son enfant d'être né, parce que cela l'a obligé à se marier alors qu'il n'était pas prêt pour une vie de famille ou encore telle une épouse qui en veut à son mari, parce qu'elle a dû se consacrer à ses enfants au détriment de sa carrière dont elle rêvait pourtant. Est-ce de votre faute si l'autre n'a pas eu un parcours de carrière qu'il souhaitait ? Est-ce de votre faute si ses rêves ne se sont pas réalisés ? Est-ce de votre faute s'il en est là où il en est dans sa vie ? Même lorsqu'on choisit de cheminer ensemble, chacun reste responsable de son parcours et de ses choix. Si votre ami, partenaire amoureux ou un membre de votre famille tente de vous rendre responsable de ses échecs personnels, prenez vos distances. Non seulement cela vous fera le plus grand bien, mais cela aidera l'autre à se remettre en question une fois que vous ne serez plus là pour lui servir de bouc-émissaire.

 

Signe n°5 : « Je subis des violences verbales, physiques ou économiques »

Voici, à mon sens, le signe le plus évident que vous êtes dans une relation toxique. Une relation violente n'est pas une relation du tout à mes yeux, car dans une telle relation il n'y a pas de place pour l'amour, pour l'amitié ni pour la complicité. Si vous avez essuyé des insultes, si l'autre vous a rendu économiquement dépendant pour en user ensuite pour vous manipuler, s'il a levé la main sur vous ne serait-ce qu'une fois, alors considérez que c'est déjà une fois de trop. Ayez pour vous-même le respect que l'autre n'a pas pu avoir. Partez !

 

Le chemin des embûches :

Dans certains cas, il est possible de transformer une relation toxique si les deux protagonistes sont désireux de travailleur sur leurs blessures intérieures et de guérir les causes de leur mal-être partagé. Dans d'autres cas, comme celui des violences, il est préférable de cesser la relation.

 

Parfois, il peut être difficile de mettre un terme à une relation toxique. L'on essaiera de trouver à l'autre des excuses ou des circonstances atténuantes, de vouloir lui donner une deuxième (et quelquefois une dixième!) chance, seulement pour retomber dans les mêmes schémas relationnels insatisfaisants. Ou encore, on n'a aucun mal à mettre un terme à la relation pour en nouer d'autres, mais les nouvelles personnes se révèlent être des portraits crachés de nos ex-partenaires ou amis, de sorte que l'on ait l'impression de revivre le Jour de la Marmotte encore et encore. Dans ces cas de figure, il se peut que vous soyez pris dans un engrenage inconscient qui nécessite d'être découvert au préalable.

 

Les croyances négatives et auto-dépréciatives, les blessures émotionnelles telles que le rejet, l'humiliation ou l'abandon et les atteintes profondes à l'estime de soi peuvent être à l'origine de vos difficultés. N'hésitez alors pas à faire appel à un professionnel pour vous aider à y voir plus clair et à dégager les obstacles de votre chemin vers le bien-être.

 

 

Vous avez aimé cet article ? Me soutenir :