L'art de changer l'ennui en bien-être

"Je ne sais pas quoi faire, je m'ennuie!" nous exclamons-nous parfois entre deux vidéos de YouTube, entourés de livres, de consoles de jeux, de fournitures pour loisirs créatifs, d'accès illimité à Netflix et parfois même de nos amis! L'ennui est un état d'être où l'on ne parvient pas à tirer satisfaction des activités qui d'habitude nous distraient. Et si ces moments d'ennui étaient en réalité les plus propices au bien-être pour peu que nous sachions comment les aborder ?

 

L'ennui, d'où viens-tu ?

 

La plupart d'entre-nous avons été habitués depuis l'enfance à garder constamment nos esprits occupés, que ce soit avec des informations (devoirs, études, lectures, vidéos...) ou des activités (sport, corvées ménagères, activités créatives et artistiques...). Malgré notre empressement à combler le moindre moment de vide ou de silence en nous, il nous arrive parfois de nous ennuyer. L'ennui est l'état d'être où le mental aspire à être stimulé, comme il en a l'habitude, tout en trouvant insatisfaisantes les activités à sa disposition. Il en résulte une tension intérieure où l'on a envie de faire quelque chose tout en ne sachant que faire.

 

Si vous délaissez vos jeux vidéo préférés, abandonnez une série en cours, séchez les séances de sport et remettez au lendemain la lecture du roman entamé la veille, pas de doute, l'ennui vous tient. S'il est si insupportable de s'ennuyer, c'est justement parce que cet état de pause imposée fait ressortir le silence et le vide en nous, et que nous ne sommes pas habitués à y faire face. S'y confronter peut être si inconfortable que certains vont recourir à des stratégies de compensation pas toujours bénéfiques comme fumer une cigarette, boire une bière ou manger compulsivement.

 

Le vide est plein !

 

Ce que nous ne parvenons pas à voir, derrière notre écran du mental, c'est que le vide en nous est plein. Ce que nous percevons comme le vide intérieur habité par un silence pesant n'est rien d'autre que notre propre présence intérieure, c'est notre Être tel quel, dépouillé des fioritures. Le mental n'est pas confortable en présence de l'Être, car le rôle du mental est de faire, et lorsqu'il essaie d'être il se dissout et disparaît pour un moment.

 

Les moments d'ennui recèlent en eux la solution à notre inconfort. Puisqu'ils sont la porte de l'Être intérieur, pourquoi ne pas emprunter cette porte et lâcher prise sur notre mental en attendant la prochaine vague d'enthousiasme qui nous remettra en selle et nous lancera sur de nouvelles aventures ? Lorsque la vie nous paraît fade et sans couleur, plongeons dans notre vide intérieur pour refaire le plein d'énergie et retrouver le sens de qui nous sommes.

 

Branchez vos sens

 

Ce n'est pas un hasard si l'ennui nous pousse souvent à consommer les cigarettes, la boisson ou la nourriture pour tenter de rehausser le niveau d'endorphines, dont nous avons tant besoin pour nous sentir bien. En fait, lorsque la stimulation intellectuelle ne suffit pas à nous apporter le plaisir recherché, notre instinct nous oriente vers nos sens. Nos cinq sens, lorsqu'il sont stimulés, contribuent également à la production d'endorphines. Comme les consommables tels que le tabac, l'alcool ou les aliments, sont faciles et rapides d'accès, pour beaucoup d'entre nous ils deviennent les raccourcis de plaisir, mais aussi parfois source de culpabilité. Pourtant, faire appel aux cinq sens est une excellente stratégie, il suffit d'apporter quelques réajustements dans nos habitudes.

 

 

 

Voici quelques idées 100% saines pour transformer vos moments d'ennui en instants de bien-être grâce à vos sens. La clé ici est de laisser tomber l'intellect et d'habiter pleinement son corps, laisser le temps devenir comme suspendu et accepter que pendant un moment on ne sera plus Monsieur Untel ni Madame Unetelle, mais on sera tout simplement... Le silence intérieur a du bon et quand on accepte de s'y abandonner, on se ressource comme jamais.

 

-Marche dans la nature : marchez simplement et soyez dans l'instant, sentez la route sous vos pieds, vos muscles qui travaillent à chaque pas, l'air qui entre dans vos poumons pour en sortir l'instant d'après, l'ambiance autour... Ce moment est rempli de simplicité et de vie.

 

-Bain aromatique : rien ne rime autant avec pause, silence et détente qu'un bon bain chaud aux huiles essentielles. Glissez-vous dans l'eau, détendez chacun des muscles et profitez de cet état d'Être où rien ne presse, où vous n'avez pas besoin de faire semblant d'être quelqu'un d'autre et où le temps même semble s'évanouir.

 

-Activité psycho-corporelle : faites du yoga, des pilates, de la sophrologie ou encore du qi gong ; non pas pour parfaire votre pratique ou pour vous garder en forme, mais simplement pour Être. Il y a une certaine magie qui opère dans ces moments où l'on s'ennuie et où le mental lâche prise : soudain on devient le mouvement, on devient la sensation qui se répand dans les muscles, on devient le souffle. Quelque chose se passe, bouge, se ressent et respire et nous en devenons le témoin privilégié.

 

-Méditation: un mental agité est à la fois notre plus grand obstacle et notre meilleure excuse pour ne pas méditer. C'est vrai qu'il est difficile de rester centré et calme lorsque nos pensées défilent à la vitesse des voitures de Formule 1. Or, quand nous nous ennuyons, c'est précisément parce que le mental n'a plus rien à se mettre sous la dent et commence naturellement à ralentir. C'est le moment idéal pour se poser sur son coussin de méditation et simplement se laisser faire face au silence intérieur.

 

 

 

 

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez me soutenir ici :