Respiration sacrée – sacrée respiration !

 

Respirer... C'est un acte si anodin que la plupart du temps nous n'y pensons même pas. Nous respirons naturellement depuis l'instant de notre naissance et jusqu'à notre mort, le moment où nous rendons notre « dernier souffle ». Et pourtant respirer est un acte important, sacré.

Célébrer la vie en nous et autour de nous

 

La respiration assure l'apport en oxygène de nos cellules et participe à leur métabolisme. Elle maintient notre corps en vie. Respirer c'est vivre ! L'inspir et l'expir sont comme l'influx et le reflux des vagues se succédant en un cycle ininterrompu qui rythme la vie de notre corps.

 

Par le biais de la respiration, nous sommes également en échange constant avec notre environnement : en inspirant nous nous remplissons d'oxygène produit par les plantes et en expirant nous rejetons du gaz carbonique dont elles ont tant besoin pour leur photosynthèse. Le fait même de respirer nous place donc en interdépendance avec les différents systèmes vivants de cette planète et nous jouons, à notre tour, le rôle des petites cellules dans ce grand corps que nous appelons Terre. Par l'acte de respirer, nous participons à la grande célébration de la vie qui a lieu à chaque instant en nous comme autour de nous.

 

Rendre grâce au moment présent

 

Si nous observons notre respiration, nous nous apercevrons qu'elle nous ancre dans l'instant présent, car chaque inspir et chaque expir a lieu maintenant. C'est la raison pour laquelle elle est tant utilisée en méditation, sophrologie, relaxation et dans d'autres disciplines telles que Yoga ou Chi Kong. La respiration est une composante de la vie, et la vie ne peut se dérouler qu'au présent. Comme les peurs et les doutes, les angoisses et les ruminations générées par le mental ne peuvent survivre à la puissance du moment présent, le simple fait de prendre conscience de sa respiration s'avère très bénéfique pour la conscience de soi et de son environnement, pour la libération du stress et des pensées désagréables et pour la détente globale du corps. Respirer c'est donc aussi rendre grâce au moment présent.

 

Un chemin vers le sanctuaire intérieur

 

Plus nous nous concentrons sur notre rythme respiratoire, plus il semble vouloir nous entraîner dans les profondeurs de notre être, là où il n'y a plus de pensées ni d'émotions, plus d'images ni de sons, seulement l'Être. C'est un lieu où chacun de nous peut identifier sa propre présence en tant que Je Suis, l'observateur de la réalité extérieure. C'est un espace de détachement, de calme et de sérénité en nous, notre centre, notre axe. Pour emprunter le chemin de ce sanctuaire, il nous suffit de prendre le temps de respirer en conscience.

 

Mon petit rituel de respiration

 

Aussi naturelle soit-elle, la respiration a tendance à se modifier avec l'âge. Sous les effets du stress et des tensions accumulées dans le corps, la respiration, qui est au départ abdominale chez l'enfant et le nourrisson, devient thoracique et ne permet plus une oxygénation suffisante des cellules de l'organisme. Il est donc important de réapprendre à respirer par le ventre. En gonflant le ventre, nous abaissons le diaphragme, ce muscle qui se situe juste sous les poumons, et ces derniers disposent alors de l'espace nécessaire pour se remplir d'air au maximum.

 

Essayez maintenant!

 

1. Fermez les yeux et posez vos mains sur le ventre. Expirez tout l'air de vos poumons, puis prenez un long inspir et gonflez le ventre : vos mains doivent alors se soulever doucement sous la poussée des muscles abdominaux. A l'expir, soufflez doucement et rentrez progressivement le ventre : sentez vos mains qui s'abaissent. Pour vous aider à rallonger l'inspiration et l'expiration, vous pouvez inspirer en comptant jusqu'à 4 et expirer en comptant jusqu'à 6.

 

2. Recommencez plusieurs fois et lorsque vous arrivez à tenir le rythme, concentrez-vous sur les différentes sensations qui surgissent au passage d'air dans vos narines, dans le pharynx, le larynx, la trachée, dans les bronches et dans les poumons. Suivez mentalement les déplacements d'air dans votre corps à l'inspir et à l'expir et prenez pleinement conscience de ce processus...

 

3. Prenez conscience de l'échange entre vous et votre environnement ici et maintenant grâce à la respiration... Sentez la vie qui se diffuse dans votre corps à chaque inspir... Remarquez toutes vos perceptions qui s'approfondissent et s'affinent à chaque expir... Notez vos impressions.

 

La respiration est véritablement à la base de notre existence. Il n'est alors pas étonnant qu'elle ait un impact considérable sur nos vies ! Une respiration thoracique, crispée et superficielle entretient le stress au quotidien, tandis qu'une respiration abdominale, lente et profonde, favorise le calme, le bien-être, le ressourcement de l'organisme et, par conséquent, une bonne qualité de vie. C'est donc à nous de prendre soin de notre respiration pour qu'en retour elle prenne soin de nous.

 

Choisissons de respirer en conscience pour célébrer la Vie que nous incarnons.

 

 

Vous avez aimé cet article? Me soutenir: