La sophrologie et le stress au travail

 

Depuis le début de ma pratique en cabinet, le motif récurrent des consultations reste le stress au travail. Il me semblait donc intéressant d'y consacrer un article pour tenter de répondre à quelques questions essentielles. Qu'est-ce que le stress ? D'où vient le stress en milieu professionnel ? Que peut-on attendre de la sophro pour améliorer son quotidien ?

 

Il n'est plus un secret pour personne que le monde actuel du travail est régi par les notions de compétitivité, d'efficacité, de productivité. Quel que soit le secteur dans lequel vous exercez, vous êtes considéré avant tout comme une unité de production, dont l'entreprise s'efforcera bien souvent de pousser le rendement au maximum. Il n'est pas étonnant que de plus en plus d'actifs développement des troubles liés au stress dans un milieu de plus en plus dépourvu de considération humaine. Insomnie, nervosité, épuisement, palpitations cardiaques, crises angoisses sont le lot des personnes en proie à un surmenage physique, mais aussi mental. Chaque année, les enquêtes officielles revoient le pourcentage des risques de burn out en France à la hausse.

 

Le burn out est un épuisement de l'organisme dû à un stress trop prolongé. En effet, lorsque nous sommes soumis à des stimuli désagréables, notre corps aura tendance à réagir par une augmentation du rythme cardiaque, une tension musculaire, une production importante d'adrénaline et de cortisol. L'organisme se prépare à combattre ou à fuir, deux réactions primitives hélas rarement applicables dans notre société moderne. Vous ne pouvez pas décocher une droite à votre supérieur lorsqu'il vous demande de traiter un dossier en urgence, de même que vous ne pouvez pas vous lever et quitter précipitamment le bureau. A la place, vous êtes tenu de répondre à sa demande, et ce autant de fois qu'il le faudra avec une efficacité redoutable. Ce stress ne trouve donc pas de porte de sortie et s'accumule menaçant votre équilibre.

 

Les facteurs qui génèrent du stress peuvent être aussi bien externes qu'internes. Parmi les facteurs externes, nous venons de voir un exemple de pression des supérieurs hiérarchiques, et pouvons également citer le degré d'urgence plus ou moins élevé des différentes tâches, les relations difficiles avec des supérieurs ou des collègues, la promiscuité (travail dans un open space), un environnement bruyant (chaînes de fabrication, centres d'appels), la charge de travail élevée, un trop grand nombre de sollicitations (sur des postes polyvalents en lien avec différents interlocuteurs) etc. A cela s'ajoutent des facteurs internes tels qu'un grand perfectionnisme, la peur de l'échec, le besoin de reconnaissance, une difficulté à exprimer ses besoins et à fixer des limites, une faible estime de soi etc.

La sophrologie permet d'apprendre à évacuer le stress accumulé dans le corps suite aux facteurs externes, comme on viderait une pièce trop encombrée. Grâce aux exercices de relaxation dynamique et de sophronisation, elle aide à relâcher la pression sans avoir besoin de combattre ni de fuir, simplement en laissant le corps se libérer de ses tensons physiques et mentales et des symptômes qui les accompagnent. Elle offre ainsi une véritable hygiène physique et émotionnelle.

 

Si l'on en restait là, il s'agirait d'un résultat certes positif, mais presque cosmétique. Il est vain de vider le vase qui se remplit aussitôt. Il est donc intéressant et conseillé d'agir sur les facteurs internes. Il est par exemple possible d'aller plus loin en sophrologie, en travaillant sur son estime de soi, sur ses valeurs, ses limites et ses besoins, en apprenant à lâcher du lest et à se laisser le droit à l'erreur, en découvrant comment mieux se respecter. Personne ne peut faire pression sur vous si intérieurement vous vous sentez serein, méritant, complet et satisfait.

 

Le but final de tout ce travail est de pouvoir dire jusqu'à quel point vous pouvez vous adapter à votre milieu de travail et jusqu'à quel point votre milieu de travail peut s'adapter à vos besoins. C'est un compromis à trouver et à mettre en pratique. Parfois il arrive également que les exigences de votre poste soient trop extrêmes et il ne vous reste alors plus qu'à vous orienter vers d'autres opportunités.

 

Ainsi, si la sophrologie constitue une aide précieuse dans la prise en charge des troubles liés au surmenage, son but n'est pas de faire de vous un super-travailleur endurant et résistant au stress, mais plutôt de vous aider à mettre le doigt sur vos besoins et sur les moyens d'y répondre.

 

Vous avez aimé cet article? Me soutenir: