Vivre en paix... avec ses émotions

émotions, sophrologie, gestion des émotions, gestion du stress, sophrologue à lyon, exercice sophrologie, sophrologie en audio

 

Émotion est le « mouvement » en nous. Qu'elle véhicule la joie ou le malheur, elle ébranle, bouleverse, remue. En regardant les moines tibétains ou les méditants avancés, nous pouvons penser à tort qu'une existence de paix passe nécessairement par la suppression des émotions. D'ailleurs, la tentation est grande de les nier ou de les refouler, particulièrement lorsque nous traversons des périodes difficiles. Cependant, plus nous nous coupons des émotions, plus elles ont tendance à ressurgir sous forme de divers symptômes physiques : notre corps vit un stress énorme en essayant d'étouffer ce qui ne demande qu'à sortir. Un petit changement de perspective s'impose afin de vivre en paix... avec nos émotions.

 

 

 

Pour moi, les émotions sont ma météo interne. Tout comme dans la nature il y a des jours de soleil, d'éclaircie, de pluie et d'orage, de froid et de sécheresse ; il y a à l'intérieur de moi des jours de joie, de paix et de tristesse, de colère, de peur et de rancune. Ma météo interne change exactement de la même façon que le temps à l'extérieur, et si je prends un moment pour l'observer, je me rends rapidement compte qu'aucune émotion n'est éternelle. Une émotion est simplement un état passager, une vague qui déferle et s'abîme sur le rivage de ma conscience.

 

 

 

Ayant observé cela, je cesse de fuir mes émotions. Je n'ai plus besoin de chercher à les refouler, car je sais qu'elles changeront d'elles-mêmes dans une heure, demain, dans une semaine. Au lieu de cela, je peux simplement me poser et les vivre pleinement jusqu'à ce que le changement arrive.

 

 

 

Je ne suis pas triste : la tristesse me traverse et fait monter en moi des larmes. Je ne suis pas en colère : la colère me traverse et fait battre mon cœur plus vite. Je ne suis pas joyeuse : la joie me traverse et me fait me sentir toute légère. Comprendre cette nuance est très significatif, car cela nous aide à sortir de l'identification à nos émotions et à les voir pour ce qu'elles sont : des vagues, des états passagers.

 

 

 

Lorsque nous laissons les émotions nous traverser, nous ne sommes plus dans le schéma d'attraction/répulsion vis-à-vis d'elles, nous n'essayons plus de nous y accrocher ni de lutter contre elles. Nos émotions n'ont plus besoin d'être stockées dans notre corps sous forme de tensions douloureuses ou de maladies chroniques. Elles partent comme elles viennent. Ainsi tout en vivant nos émotions, nous nous sentons davantage en paix avec elles.

Vous avez aimé cet article? Me soutenir: